Monday, June 30, 2008

Liberté d'expression et le devoir des parents!!

Quand Liberté d’expression devient un rêve, cela tourne en cauchemar. Avoir peur de s’exprimer est la pire des choses que peut arriver à un homme, femme ou surtout enfant. Ne pas avoir le droit de s’exprimer implique une obéissance, qui est un des pilier de l’esclavage.

On est ce qu’on pense, et si on ne dit pas ce qu’on pense, on donne une autre image de soi, ce qui est de l’hypocrisie ou encore pire de la soumission. On est tous nés libres et indépendants. Le premier geste d’indépendance c’est la coupure du cordon ombilical. En tant que bébé, encore on essaie de faire ce qu’on veut. Par instinct, on pleure et crie pour avoir sa tétée ou pour faire savoir qu’on a mal, qu’on est inconfortable. En quelques mois on commence déjà à exercer notre liberté en faisant ce qui nous passe par la tête et c’est la que le processus d’uniformisation et de mise en boite commence. Et c’est la que les parents commencent a nous préparer a cette société patriarcale, et commencent a exercer le terrorisme intellectuel dans lequel ils ont vécu, certains le font pour nous protéger, d’autres car c’est comme ca qu’ils ont été élèves et une minorité essaient de nous apprendre en nous laissant faire pour qu’on apprenne les leçons de nos erreurs et il faut les remercier car c’est le seul moyen d’élever un enfant.

J’ai déjà parle de la même chose, l’année dernière et je crois vraiment que les parents ont un grand devoir envers cette nation si on veut qu’un jour on devient libre de nous exprimer. C’est trop tard pour ma génération, car notre culture désinhibe la pensée et l’expression et le fait que la majorité accepte une dictature de la sorte dans un pays comme le notre ou la majorité de la population est moins de 35 ans en est la preuve. Donc la seule solution est que cette majorité essaie d’élever une génération qui n’a pas peur de se révolter de dire ce qu’elle pense, de vivre Mai 68 avec un retard de 50 ou 60 ans, c’est notre seule chance. Faisons le pour nous enfants, laissez les s’exprimer, parler de tout les sujets, laissez les choisir leur vie, laissez les se battre pour leur futur, encouragez les a être eux-mêmes et peut être qu’ils n’auront pas besoin de blogguer pour la liberté d’expression.

2 comments:

عاشور الناجي said...

à 100% d'accord avec toi,

rien à dire de plus.

merci pour ce post

:)

ancien combattant said...

il faut "tuer" le père, le président, le chef, le patron...!

Ta note m'a rappelé une autre que tu as écris l'année dernière. Je crois que tu as résumé en peu de mots ce qui tue l'initiative, la créativité, qui empêche la confiance en soi. Le pire c'est que ces routines sont reproduites d'une génération à l'autre. Le pire du pire c'est que nous portons ces freins en nous et ils nous paralysent. Le comble du pire c'est que nous ne faisons rien pour CHANGER, comme résignés à notre propre sort, comme soumis à je ne sais quelle force invisible qui contrôle notre existence.

Une analyse très lucide et une note très révolutionnaire. Vivement le printemps tunisien !